Me dépenser

Retour aux articles

2 mn
La marche nordique

La marche nordique

Par
professeur en activité physique pour la santé
Me dépenser 26.06.19

La marche Nordique sollicite 80% des muscles, permet une plus grande amplitude pulmonaire et une meilleure oxygénation (60% de plus par rapport à la marche normale). Elle augmente la dépense énergétique (40% de plus que la marche traditionnelle) et fortifie les os et articulations.

Bien choisir ses bâtons :

Taille de la personne :                        Taille des bâtons :

        - de 1m55                                             1m05

      1m55 à 1m62                                          1m10

      1m62 à 1m70                                          1m15

      1m70 à 1m77                                          1m20

      1m77 à 1m85                                          1m25

      1m85 et +                                                1m30

Les erreurs à éviter :

  • Marcher avec des bâtons trop longs ou trop courts.
  • Planter le bâton trop en avant ou trop en arrière.
  • Maintenir la poignée serrée tout le temps.

La Technique :

  • Avancez le bras gauche, ne gardez pas le coude collé à votre corps, refermez votre main sur le bâton et plantez la pointe de ce dernier au sol légèrement à l’arrière du pied droit et non pas loin devant.
  • Poussez sur le bâton droit en allongeant votre bras, ouvrez la main (c’est le relâchement avec la main ouverte qui vous permettra de bénéficier de toute l’amplitude du mouvement de bras). Une propulsion vers l’avant se fera sentir.
  • Avancez la jambe droite en attaquant par le talon. Le genou de cette jambe ne devra pas être complètement tendu.
  • Poussez sur la jambe gauche en arrière pour finir la propulsion.
  • Inclinez votre buste légèrement en avant.
  • Regardez au loin.

Attention :

Il est important de ne pas regarder le sol ou de marcher le dos courbé en avant (cela permettra d’étirer naturellement votre colonne vertébrale).

L’échauffement (obligation d’un réveil musculaire avant chaque séance), l’entraînement régulier (l’activité physique se pratique de façon régulière pour plus d’effets protecteurs sur la santé) et l’hydratation courante, doivent être contrôlés.